Le Gite, l’histoire du Bastidon du Feisselier

line

Histoire du bastidon

nous l’appelons bastidon, plutôt que cabanon. Pourquoi ?..
Pour en savoir plus, cliquez ici

Au départ, le cabanon est un abri en bordure des champs.
On s’y réfugie, en attendant que passe l’orage.
On y casse la croûte, protégé du mistral.
On y stocke les outils. Le cabanon est rattaché au travail de la terre.

Il a une autre fonction, plus ludique. On y vient avec des amis boire et manger, faire la fête. Apres un bon aïoli (et un petit sieston ), une bonne pétanque s’impose, mais, ensuite, chacun rentre chez soi.
On n’habite pas au cabanon, à la différence du bastidon.

Le bastidon permet ce que permet le cabanon, s’abriter et festoyer, avec l’avantage supplémentaire de pouvoir dormir sur place. Moins grand que la bastide ou le mas, le bastidon est une petite habitation à part entière.
C’était le cas de notre gîte. Aujourd’hui, sa vocation passée affleure et continue d’animer secrètement le lieu.

Restauration habitat ancien

lorsque nous découvrons, au détour d’un chemin, une ruine, envahie par les ronces, c’est toujours le charme et la mélancolie…
Pour en savoir plus, cliquez ici

Quand nous avons acquis le bastidon, il était abandonné vraisemblablement depuis la grande guerre.
Vu son état délabré (un pin y poussait au beau milieu), il aurait pu être rasé et complètement reconstruit.

Nous nous félicitons, aujourd’hui, d’avoir opté pour une autre solution : conserver, renforcer et bâtir avec des matériaux anciens.
La cave est remontée en pierres récupérées sur place.
La citerne et la cuve carrelée ont été conservées et transformées en salle de bains.
La cheminée est rebâtie à l’emplacement exact d’origine. Elle intègre une vielle pierre de moulin.
Toutes les huisseries sont de récupération.

Nous avons appliqué le principe de la maçonnerie automatique (comme certains disent l’écriture automatique). En effet, l’objet trouvé devient un élément déterminant de l’architecture du bâtiment.
Une part de hasard objectif intervient dans l’acte de construire.
Ces divers éléments contribuent à créer une harmonie avec le site.
L’habitation s’inscrit dans le paysage avec justesse.